Comprendre l’histoire de la médecine esthétiquie

Les antécédents médicaux d’un patient – que devez-vous inclure ?

En tant que praticien de l’esthétique, la consultation préalable au traitement est la première étape de l’élaboration d’un plan de traitement sûr et adapté à votre patient. Les formulaires d’antécédents médicaux varient d’une clinique à l’autre, mais que devez-vous inclure dans le vôtre ?

Que faut-il inclure dans un formulaire d’antécédents médicaux ?

Le formulaire d’anamnèse doit couvrir trois domaines clés : l’état de santé médical, psychologique et social du patient. Il est important que vous couvriez ces trois domaines pour obtenir un historique médical complet de votre patient.

Antécédents médicaux et chirurgicaux

Veillez à inclure les dates de tous les traitements ou opérations importants que le patient a pu subir. Par exemple, si votre patient souffre de diabète ou de problèmes cardiaques, il peut ne pas être apte à subir certains traitements esthétiques.

Antécédents psychiatriques

Il est essentiel de savoir si votre patient souffre de dépression, d’anxiété ou d’un trouble dysmorphique du corps (TDC). Les patients souffrant d’un TDC, par exemple, peuvent ne pas être adaptés à la chirurgie esthétique, car ils se voient de manière obsessionnelle comme imparfaits et peuvent ne jamais être satisfaits de leur apparence. En tant que praticien, il vous incombe d’identifier si votre patient a la pleine capacité de donner un consentement véritablement éclairé pour des procédures cosmétiques. Si vous sentez qu’il y a des lacunes dans les antécédents psychiatriques de vos patients, envisagez de demander plus d’informations à leur médecin généraliste. N’oubliez pas de prendre en compte le stress du patient dans le cadre de votre consultation. Le stress peut causer et exacerber certains symptômes ressentis par vos patients. Il est donc important d’en être conscient et d’inclure des détails à ce sujet lors de l’anamnèse. Pour en savoir plus sur le stress,

Antécédents sociaux

Il peut s’agir de questions sur le mode de vie en rapport avec le temps de récupération et le calendrier du traitement si votre patient a une activité prévue qui peut contre-indiquer une récupération sûre après le traitement. Par exemple, si votre patient prévoit de partir en vacances, un voyage long-courrier et un séjour dans un climat chaud peuvent affecter le processus de guérison de son traitement et son temps de récupération. Parmi les autres informations importantes à prendre en compte figurent les données personnelles de votre patient (nom, âge et profession), ses antécédents familiaux (allergies ou diabète, par exemple), ainsi qu’une liste des interventions esthétiques précédentes et des antécédents médicamenteux, et bien sûr, son consentement.

Obtention du consentement pour la réalisation d’une intervention esthétique

Les patients ont le droit de donner ou de refuser leur consentement pour toute procédure ou tout traitement. Entreprendre un traitement ou pratiquer une procédure sans leur consentement peut constituer une agression et vous exposer à des sanctions pénales. Il est important de fournir à vos patients des informations appropriées sur les risques et les avantages d’une procédure ou d’un traitement, qui doivent être communiquées et documentées en détail. En cas de plainte ou de réclamation à votre encontre, vous pourrez utiliser ces informations comme preuve. Vous pouvez en savoir plus sur les principes du consentement et les meilleures façons de recueillir le consentement du patient dans un guide.

Les aspects juridiques

Selon GP Online, les antécédents médicaux et les notes de consultation d’un patient doivent documenter de manière exhaustive l’évolution de ses soins, en consignant toutes les décisions prises et les preuves sur lesquelles ces décisions sont fondées. En outre, les dossiers doivent être clairs et précis. D’un point de vue juridique, de bonnes notes sur le patient peuvent être comme un alibi en béton, et peuvent stopper net une plainte formelle. D’un point de vue médico-légal, de bons dossiers de patients répondent à des questions fondamentales :

  • Qui ?

Toutes les notes du dossier doivent identifier le patient (nom, date de naissance, adresse), avec les signatures du patient et du praticien.

  • Quand ?

Les notes doivent indiquer la date et l’heure auxquelles le patient a été vu et le traitement qui lui a été administré.

  • Quoi ?

Enregistrez ce qui a été fait, dit, instruit et observé.

  • Pourquoi ?

Il est important de justifier dans les notes les décisions prises en matière de traitement et de suivi. Il est essentiel que vous vous assuriez que les antécédents médicaux de votre patient sont précis et complets et que vous obteniez un consentement clair avant d’effectuer toute procédure. Cela vous permettra de proposer un plan de traitement sûr et approprié, adapté à chaque patient, et de maximiser les chances de réussite. Facilitez une excellente communication en répondant à toutes les questions que votre patient peut se poser et fixez des attentes réalistes. Vous serez ainsi sur la bonne voie pour établir une relation étroite et honnête entre vous et votre patient. Voir https://www.ladenise.com/categorie/clinique-esthetique/ pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code