QUESTIONS ET RÉPONSES POUR L’ENTRETIEN EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE

Vous souhaitez changer de carrière ? Voici nos recommandations sur les éléments importants à préparer pour l’entretien d’embauche afin d’atteindre vos objectifs de carrière en toute simplicité. L’obstétrique est la spécialité qui s’occupe des femmes enceintes et la gynécologie est celle qui s’occupe des problèmes de santé qui ne sont pas spécifiques à la grossesse. Mais un médecin spécialisé en gynécologie-obstétrique doit être capable de traiter les deux domaines. La demande d’emplois liés à la gynécologie et à l’obstétrique est énorme partout. On peut vérifier la disponibilité de l’emploi dans des villes. Il s’agit d’un emploi permanent. Ci-dessous quelques  questions et réponses d’entretien d’embauche en gynécologie et obstétrique pour réussir votre entretien d’embauche.

Question 1. Quels sont les médicaments acceptés pendant la grossesse ?

Réponse : L’avertissement universel sur les médicaments pendant la grossesse est qu’aucun médicament n’a été étudié complètement. Aucune étude ne peut prendre en compte toutes les variables du développement humain qui se rapportent au médicament en question. Cela étant dit, évitez de prendre des médicaments inutiles. Ceci est particulièrement important au cours des huit premières semaines de la grossesse. Certes, il existe des médicaments prescrits de façon chronique, comme les antidépresseurs, les antihypertenseurs et les médicaments pour la thyroïde, pour n’en citer que quelques-uns, qui peuvent être très importants pour le bien-être de la mère pendant la grossesse et qui seront poursuivis. Parfois, un médicament sera remplacé par une alternative plus sûre. Les questions spécifiques concernant les médicaments peuvent être traitées lors des rendez-vous à la clinique.

Question 2. Quelles sont les options de test disponibles pour évaluer le risque de syndrome de Down ?

Réponse : La plupart des gens comprennent que le syndrome de Down est un groupe de problèmes causés par la présence d’un 21e chromosome supplémentaire (3 au lieu de 2). Ces enfants présentent de nombreux problèmes, notamment un retard mental. Le risque d’avoir un bébé atteint du syndrome de Down augmente avec l’âge de la mère…

  • 20 ans : 1/1 667
  • 1/1 250 à 25 ans
  • 30 ans : 1/952
  • 35 ans : 1/385
  • 1/106 à 40 ans
  • 45 ans : 1/30

Toutes les femmes se voient proposer des options de dépistage pendant la grossesse. Toutes les femmes de 35 ans et plus sont considérées comme étant à haut risque et se voient également proposer des services de diagnostic. On ajoute une mise en garde. Réfléchissez à ce que vous allez faire de l’information avant de l’obtenir. Obtenez-vous cette information afin d’éviter d’avoir un bébé trisomique avec un avortement potentiel ? Est-il important pour vous de connaître la réponse à cette question avant l’accouchement, juste pour être prête ? Ce n’est pas parce que des tests sont disponibles que vous devez les faire.

 

Question 3. Des saignements sont-ils normaux lorsqu’on commence un traitement hormonal substitutif ?

Réponse : Oui, il n’est pas rare de constater de légers saignements au cours des trois premiers mois suivant le début du traitement hormonal substitutif. Des saignements abondants comme ceux de votre cycle menstruel ne sont pas normaux et doivent être signalés immédiatement au médecin.

Question 4. Que sont les fibromes ?

Réponse : Les fibromes, également connus sous le nom de léiomyomes, sont des tumeurs bénignes des muscles lisses qui apparaissent dans l’utérus. Ils se développent sous l’influence des œstrogènes et de la progestérone, et sont donc observés pendant les années de reproduction. À l’âge de 40 ans, 40 % des femmes ont des fibromes. Les femmes afro-américaines sont susceptibles de présenter des fibromes symptomatiques dès la vingtaine. Avec la ménopause et la diminution des hormones, les fibromes diminuent également de taille. Le symptôme le plus courant des fibromes est un saignement anormal. Lorsque les fibromes grossissent, ils peuvent également provoquer des symptômes de pression sur la vessie, le rectum ou le bassin. Il peut y avoir une prédisposition génétique à avoir des fibromes et des fibromes multiples.

Question 5. Dois-je continuer à subir un examen pelvien chaque année si j’ai subi une hystérectomie ?

Réponse : Les femmes devraient subir un examen physique annuel par un médecin, comprenant un examen pelvien et un examen des seins, à partir de la fin de l’adolescence et du début de la vingtaine. Toutes les femmes devraient faire vérifier leur taux de cholestérol tous les 3 à 5 ans. Une mammographie annuelle est essentielle après 40 ans. Les femmes de plus de 50 ans doivent subir une coloscopie de dépistage tous les 5 ans. Les avis divergent quant à savoir si les femmes doivent subir un frottis tous les ans après une hystérectomie. Vous devez discuter de vos antécédents médicaux individuels avec votre médecin avant de décider si vous devez continuer à subir un frottis après une hystérectomie.

Question 6. Un kyste ovarien peut-il être normal ?

Réponse : Pendant le cycle menstruel d’une femme, la formation de kystes ovariens est normale. Ces kystes font partie du développement d’un ovule pour l’ovulation ou de la fabrication d’hormones pour soutenir une éventuelle grossesse précoce, et sont appelés kystes fonctionnels. Ces types de kystes devraient disparaître à chaque cycle. On s’inquiète qu’un kyste soit anormal s’il persiste pendant plus de 2 cycles, s’il mesure plus de 5 cm ou s’il présente des caractéristiques inhabituelles comme un septum ou des éléments solides. Parfois, un kyste fonctionnel peut provoquer une douleur intense et une hémorragie interne s’il se rompt à l’intérieur. Il s’agit généralement d’une situation urgente qui nécessite une évaluation immédiate. Voir sos-gynecologue.ch pour en savoir plus !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code