Se Refaire La Poitrine A Paris – Reconstruction Mammaire Avec Prothèse

La reconstruction mammaire s’adresse aux patientes qui ont subi une ablation du sein, appelée mastectomie et nécessaire pour certaines formes de cancer du sein. La mastectomie peut entraîner une souffrance et une gêne esthétique et personnelle en raison de l’importance du sein dans l’image de la féminité et dans le psychisme féminin. L’objectif de la reconstruction est de reconstituer un sein d’aspect aussi naturel que possible, en visant à rétablir la symétrie et en respectant le physique de la patiente.

La reconstruction immédiate est réalisée dans le même temps que la mastectomie.

La reconstruction secondaire est réalisée, avec les traitements complémentaires qui s’imposent, après la mastectomie. Toutefois, la reconstruction mammaire n’est pas obligatoire car une prothèse externe peut être portée à l’intérieur du soutien-gorge et cela peut être suffisant pour certaines patientes qui ne souhaitent pas subir une autre opération après la mastectomie. Pour les patientes qui souhaitent une reconstruction, la méthode la plus simple consiste à reconstruire le sein en insérant une prothèse. Il existe de nombreux modèles de prothèses dont les matériaux, le contenu, le volume, la forme et la projection diffèrent pour s’adapter à l’anatomie de chaque patiente. Dans la majorité des reconstructions, des prothèses de forme anatomique (en forme de goutte d’eau) seront utilisées pour reproduire au mieux la forme naturelle du sein avant l’opération. La reconstruction par prothèse peut être réalisée lorsque le muscle pectoral et la peau sont de bonne qualité car ils seront utilisés pour recouvrir la prothèse.

En revanche, lorsque le muscle et la peau sont trop abîmés, la reconstruction se fera par d’autres techniques en utilisant des tissus d’autres parties du corps comme le muscle grand dorsal ou le muscle grand droit de l’abdomen. En plus de restaurer le volume du sein, la reconstruction se terminera par la reconstruction de l’aréole et du mamelon lors d’une seconde intervention, après stabilisation du volume du sein reconstruit. Cette sensation d’harmonie retrouvée est un facteur de bien-être et de confiance en soi, que le corps soit nu ou habillé.

UTILISATIONS

Pour les patientes qui souhaitent une reconstruction mammaire par prothèse après une mastectomie (ablation du sein), il faudra s’assurer que les tissus de recouvrement (muscle pectoral et peau) sont de qualité et d’épaisseur suffisantes pour permettre une couverture adéquate de la prothèse.

Une prothèse mammaire est constituée d’une enveloppe extérieure et de son contenu. Il existe différents types de prothèses, qui se distinguent par la texture de l’enveloppe, les différents types de remplissage, la forme, le volume et la projection, ce qui permet de les adapter à l’anatomie de chaque patiente. Les différents types de prothèses sont décrits comme pour l’Augmentation mammaire avec prothèse. Dans la majorité des reconstructions, plutôt que d’utiliser des prothèses de forme ronde, des prothèses de forme anatomique sont utilisées (en forme de goutte d’eau) avec un remplissage de gel de silicone, car elles reproduisent au mieux la forme naturelle du sein avant l’opération, la forme du sein étant entièrement déterminée par la forme de la prothèse. En outre, pour améliorer l’aspect et la sensation de contour de la prothèse et du sein reconstruit, il est préférable d’utiliser une prothèse avec une coque renforcée en mousse de polyuréthane épaisse, car cela donnera plus de souplesse lorsqu’elle sera recouverte par la peau et le muscle. Certaines reconstructions utilisant une prothèse nécessiteront une expansion tissulaire préalable si la peau et le muscle sont trop tendus pour s’adapter aux contours de la prothèse. On utilise d’abord une prothèse temporaire appelée “expanseur cutané”, dont le volume est initialement plus petit, mais qui est progressivement gonflée, étirant la peau jusqu’à ce qu’elle couvre suffisamment le volume final souhaité. La prothèse définitive est mise en place lors d’une seconde opération.

CONSULTATION

Lors de la première consultation, il est essentiel que vous exprimiez ouvertement ce qui vous gêne et ce que vous aimeriez améliorer. N’ayez pas peur de poser toutes les questions, y compris d’exprimer vos craintes et vos attentes. Chacun a une morphologie, une psychologie et des attentes différentes. Ces éléments ne sont pas les mêmes et il n’y a pas de norme à appliquer. Après avoir expliqué vos motivations, le Dr vous examinera et vous proposera une ou plusieurs solutions, en tenant compte de vos attentes, de votre anatomie, en respectant votre identité et l’harmonie de votre physique. Lors de la première consultation, il évaluera le type de prothèse à utiliser et le volume adéquat. Afin que vous puissiez visualiser le résultat souhaité, il vous montrera des photos de résultats chirurgicaux de cas similaires au vôtre pour vous permettre de comprendre l’objectif de l’intervention et le type de prothèse et son volume.

Il est essentiel que vous vous entendiez bien au moment de décider d’opérer et de déterminer la technique à utiliser parmi celles qu’il peut vous proposer. Il vous donnera alors toutes les informations sur les techniques proposées avec les fiches d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique ainsi qu’une estimation détaillée des coûts pour les options choisies. Vous pourrez alors faire avancer votre projet et vous préparer à une deuxième consultation au cours de laquelle vous pourrez poser toutes les questions complémentaires qui vous aideront à prendre une décision et à vous préparer à l’opération.

AVANT L’INTERVENTION

Vous devrez consulter l’équipe médico-chirurgicale qui traite le cancer du sein afin de déterminer le moment opportun pour la reconstruction. Ensuite, les examens préopératoires jugés nécessaires par tous les praticiens concernés seront effectués. En cas d’anesthésie générale, vous devrez consulter l’anesthésiste dans les semaines précédant l’opération et au moins 48 heures avant. Vous devrez vous raser les aisselles quelques jours avant l’intervention si la prothèse est posée par voie axillaire  On vous prescrira un soutien-gorge à acheter, qui est spécifiquement adapté à la contention postopératoire. Vous devez l’apporter le jour de l’intervention pour le porter en fin d’intervention.

RECOMMANDATIONS

Aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires ne peut être pris dans les 10 jours précédant l’intervention. Pour une anesthésie générale, vous devrez être à jeun strict pendant 6 heures avant l’opération (ne rien manger, ne pas mâcher de chewing-gum, ne pas manger de sucreries et ne pas fumer). Fumer peut entraîner des problèmes de cicatrisation.

L’INTERVENTION

L’HOSPITALISATION ET LA DURÉE DE L’INTERVENTION : Votre séjour à l’hôpital est généralement limité à la nuit qui suit l’opération. L’intervention dure environ 1 heure et demie.

LE TYPE D’ANESTHÉSIE

Dans la plupart des cas, l’intervention est pratiquée sous anesthésie générale.

TECHNIQUE

Avant votre passage au bloc opératoire, dans votre chambre, il reprendra avec vous les objectifs précis dont vous vous êtes convenu lors des consultations. Vous pourrez alors toujours faire des recommandations et poser des questions. Il tracera ensuite sur votre peau les lignes et les marques qui guideront l’opération et les lignes des incisions. Il existe différentes voies d’insertion et positions pour la prothèse. Il est très courant d’utiliser la cicatrice de mastectomie, qui se trouve généralement en haut de ce qui deviendra l’espace pour la prothèse. La cicatrice est alors mise sous tension maximale pour recouvrir la prothèse. Voir https://www.hug.ch/chirurgie-plastique-reconstructive-esthetique/augmentation-mammaire-par-prothese-mammaire pour en savoir plus !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code