Chirurgie plastique, esthétique et reconstructive par le Lifting des seins

L’objectif de la chirurgie plastique est la correction chirurgicale des parties du corps qui présentent des anomalies par rapport à la normalité anatomique. Pouvant intervenir sur les organes et les tissus de toutes les structures corporelles, la chirurgie plastique se caractérise par un haut degré de pluridisciplinarité. Cela implique non seulement que le chirurgien plasticien collabore avec de nombreux spécialistes d’autres domaines de la chirurgie (sein, traumatologie, orthopédie, chirurgie générale et vasculaire, pour n’en citer que quelques-uns), mais aussi qu’il existe de multiples sous-spécialisations : parmi les plus importantes figurent la chirurgie du sein, la chirurgie de la main, la chirurgie des membres inférieurs, la chirurgie des brûlures, la chirurgie reconstructive et la chirurgie esthétique.

La chirurgie plastique à la rescousse

Parmi les interventions les plus fréquentes de la chirurgie plastique figurent celles visant à résoudre les maladies liées au vieillissement, la résection des néoformations, l’élimination des cicatrices, ainsi que la correction des malformations.

Les techniques les plus utilisées par le chirurgien plastique sont représentées par : greffes : portions de tissu prélevées dans une certaine partie du corps du patient, appelée “zone donneuse” (par exemple, l’abdomen), pour être implantées dans une autre partie du corps, appelée “zone receveuse” (par exemple, la cuisse) ; lambeaux : portions de tissu qui conservent un lien avec la zone donneuse et sont transférées dans la zone receveuse, qui doit donc nécessairement être adjacente à la zone donneuse ; implants : généralement utilisés pour combler ou corriger des malformations congénitales (présentes depuis la naissance, comme le bec-de-lièvre ou les malformations mammaires ou génitales) ou acquises (conséquences d’accidents, de traumatismes, de maladies, de brûlures graves, d’une intervention chirurgicale antérieure). Les implants mammaires sont sans aucun doute le type d’implant le plus connu, mais il existe des implants avec des matériaux similaires pour les mollets, les fesses et les pommettes. Il existe également des prothèses externes pour le remplacement de parties d’organes, comme celles du nez et de l’oreille.

La chirurgie reconstructive

Parmi les sous-spécialités les plus importantes de la chirurgie plastique mentionnées ci-dessus, la chirurgie reconstructive est celle qui a pour objectif principal de rétablir la fonctionnalité de la zone du corps sur laquelle elle va opérer. Un exemple classique de chirurgie reconstructive est représenté par la reconstruction mammaire, dont le Lifting des seins . Une opération qui, ces dernières années, est devenue un élément à part entière du traitement du cancer du sein : même lorsque la mastectomie totale ne peut être évitée, il est possible de trouver une solution qui permette à la femme de ne pas vivre la mastectomie comme une mutilation et de restaurer le volume et la forme des seins de la patiente.

Embellir son corp et son aspect physique

L’amélioration de l’aspect esthétique des parties du corps qui sont opérées est un objectif important mais secondaire de la chirurgie reconstructive. Améliorer l’image et la beauté du visage et du corps devient la priorité dans le cas de la chirurgie esthétique. La tâche du chirurgien esthétique consiste à corriger les défauts esthétiques, plus ou moins évidents, qui peuvent affecter le sentiment d’estime de soi ou le bien-être psychophysique du patient, et qui à leur tour peuvent également influencer de manière significative la qualité des relations interpersonnelles. Parmi les imperfections les plus souvent corrigées par le chirurgien esthétique figurent celles causées, principalement au niveau du visage, par le vieillissement. Parmi les interventions les plus courantes figurent donc le lifting, mais aussi la réduction ou l’augmentation du volume des seins, la liposuccion, la rhinoplastie (amélioration de l’aspect esthétique du nez) et l’otoplastie (correction des oreilles dites “tombantes” ou d’autres imperfections de l’oreille). L’objectif ultime est d’obtenir ou de rétablir une harmonie de formes qui soit esthétique et aussi naturelle que possible. Voir https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-des-seins/lifting-mammaire/ pour en savoir plus sur le sujet lifting des seins !

 

QU’EST-CE QU’UNE MASTOPEXIE ?

La mastopexie, plus connue sous le nom de lifting des seins, est une intervention très populaire en chirurgie esthétique. La mastopexie est indiquée pour les femmes qui souhaitent remonter un sein tombant (ptose mammaire) ou réduire et modifier la forme et la taille de l’aréole. La ptose mammaire peut dépendre d’une multiplicité de facteurs : caractéristiques de la peau, composante adipeuse, composante glandulaire, grossesse, allaitement, perte de poids drastique et soudaine, vieillissement, ménopause, etc. La ptose mammaire peut être classée en quatre degrés différents en fonction du relâchement du sein et de la position du complexe aréole-mamelon par rapport au pli sous-mammaire. Le traitement chirurgical de la ptose mammaire consiste en l’excision de l’excès de peau, la plicature de la glande avec fixation dans une position plus élevée, la relocalisation du complexe aréole-mamelon dans une position plus élevée et l’insertion éventuelle d’implants.

Le lifting des seins est une intervention très sûre et indolore, qui peut être réalisée en hôpital de jour et se caractérise par un temps de récupération postopératoire rapide, à condition toutefois qu’elle soit effectuée par un spécialiste en chirurgie plastique dans des locaux autorisés. Classification des ptoses mammaires, d’après “Le mastoplastiche estetiche”.

POUR QUI LA CHIRURGIE DE MASTOPEXIE EST-ELLE INDIQUÉE ?

Les femmes qui ont besoin de ce type d’intervention sont principalement celles dont les seins ont perdu leur forme et leur volume d’origine en raison de facteurs tels que la grossesse, l’allaitement, la gravité et le vieillissement. Le lifting des seins est particulièrement indiqué pour les femmes ayant des seins petits et tombants, car dans le cas de seins très volumineux, le résultat esthétique obtenu peut être ultérieurement compromis par les effets de la gravité. La mastopexie est normalement réalisée sans implants mammaires, mais dans certains cas, des implants anatomiques, ronds ou ergonomiques Mentor, Motiva ou Polytech peuvent être utilisés.

UN PEU D’HISTOIRE

Les premières procédures de mastopexie remontent au début des années 1900. En 1907, Girard a utilisé une incision sous-mammaire fixant la glande au muscle grand pectoral au niveau de la deuxième côte. En 1923, Lotsch invente une nouvelle technique, encore très répandue, qui consiste à remonter le sein en déplaçant le complexe aréole-mamelon et à retirer l’excès de peau par une incision verticale. En 1927, Joseph a proposé une technique différente basée sur deux incisions, la première rhomboïdale en direction de l’aisselle et la seconde pour tailler un pédicule supérieur qui servait à relocaliser le complexe aréole-mamelon à l’endroit choisi. À cette époque également, Madame Noel pratiquait des incisions le long du contour de l’aréole afin de la remonter en réséquant la peau au-dessus. En 1966, Regnault associe la technique de la mastopexie à l’introduction des prothèses. Enfin, depuis les années 80, Gruber, Jones et Benelli ont été les promoteurs de la technique périaréolaire pour corriger les degrés modérés de ptose mammaire, tandis que pour la mastopexie avec un degré élevé de ptose, différentes techniques chirurgicales ont été conçues avec des cicatrices verticales, en “L” ou en “T” inversé.

Y A-T-IL DES LIMITES D’ÂGE POUR SUBIR UNE OPÉRATION DE MASTOPEXIE ?

Il n’y a pas de limite d’âge pour subir ce type d’intervention, mais il est préférable d’attendre le développement complet du sein et de reporter l’intervention chez les femmes qui prévoient de futures grossesses, car la grossesse provoque un étirement de la peau qui pourrait contrarier les résultats obtenus. Une opération de mastopexie peut être effectuée trois mois après la fin de l’allaitement.

QUELLES AUTRES OPÉRATIONS PEUVENT ÊTRE PRATIQUÉES EN MÊME TEMPS QU’UNE MASTOPEXIE ?

La mastopexie peut être réalisée seule ou en association avec d’autres techniques chirurgicales telles que la mastoplastie additive, la mastoplastie de réduction ou d’autres procédures de chirurgie esthétique.

QUELS SONT LES RISQUES ET LES COMPLICATIONS DE CE TYPE D’INTERVENTION ?

Le lifting des seins est une intervention chirurgicale relativement simple. Lorsque ce type d’intervention est réalisé par un spécialiste en chirurgie plastique, expérimenté dans le remodelage des seins, les résultats sont généralement très bons. Cependant, il s’agit d’une véritable intervention chirurgicale où les complications (saignement, infection) sont rares mais peuvent survenir et être facilement résolues uniquement si l’intervention est réalisée par un spécialiste en chirurgie plastique dans des locaux dûment autorisés. Afin de réduire le risque de complications, il est toutefois important de suivre attentivement les conseils et les instructions donnés par le chirurgien avant et après l’opération. Les fumeuses doivent réduire leur consommation de cigarettes car le tabagisme peut augmenter le risque de complications et entraîner des retards dans la guérison.

COMMENT SE DÉROULE LA VISITE PRÉOPÉRATOIRE ?

Avant de procéder à l’opération de lifting des seins, il est nécessaire de subir un examen approfondi au cours duquel le chirurgien examinera la taille et la forme du sein, de l’aréole et du mamelon, ainsi que la qualité et les caractéristiques des muscles et des tissus mammaires, afin d’identifier le degré de ptose mammaire, la forme et la taille du sein les mieux adaptées à votre conformation physique et la technique chirurgicale la plus appropriée. La mastopexie est en effet particulièrement indiquée pour les femmes ayant des seins petits et tombants qui ont conservé une partie de leur volume initial, tandis que dans le cas de seins très volumineux ou ayant perdu tout ou partie de leur volume, il est conseillé de combiner la mastopexie avec une opération d’augmentation ou de réduction mammaire afin de redonner forme, volume et fermeté à la poitrine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code